Grine et la Guernina de l'audiovisuel algerien


MILOUD CHORFI À LA TÊTE DE L’AUTORITÉ DE RÉGULATION DE L’AUDIOVISUEL
Une nomination et des interrogations


Le député et ancien chef du groupe parlementaire du RND, Miloud Chorfi, présidera l’Autorité de régulation de l’audiovisuel.

Il sera installé, aujourd’hui, à la tête de cette instance par le ministre de la Communication, Hamid Grine. L’information a été annoncée, hier, par l’Agence de presse service (APS) en citant le ministère de la Communication. L’Autorité de régulation est prévue par la loi relative à l’activité audiovisuelle, adoptée par la Chambre basse du Parlement en janvier dernier, afin de réguler le champ audiovisuel en Algérie et consolider la mission du service public. Cet organisme est chargé de « veiller au libre exercice de l’activité audiovisuelle dans les conditions définies par la législation et la réglementation en vigueur, à l’impartialité des personnes morales exploitant les services de communication audiovisuelle relevant du secteur public et à garantir l’objectivité et la transparence », en vertu de la loi. Pourquoi le choix de Miloud Chorfi à la tête de cette institution qui devrait jouer un rôle crucial dans le contrôle des activités des chaînes de télévision en Algérie ? Sur quels critères s’est basé le ministre de la Communication pour le porter à la tête de cette instance ? Cet organisme ne doit-il pas être dirigé par une personnalité neutre ? Miloud Chorfi, explique-t-on, est un enfant du système. Il était au parti unique, le FLN, avant de rejoindre le RND. Il est, notamment, connu pour sa loyauté envers les gens du pouvoir. Selon nos informations, les pouvoirs publics n’auraient pas trouvé mieux que Miloud Chorfi pour appliquer à la lettre « les consignes » en matière de verrouillage et de contrôle du monde de l’audiovisuel.

Al dikra al akhira ep20




Un petition contre le terrorisme islamiste du Hamas


La productrice et réalisatrice marocaine Sanaa Hamri vient de signer, avec plus de 200 stars hollywoodiennes, dont Sylvester Stallone ou encore Arnold Schwarzenegger, une déclaration de soutien aux frappes israéliennes dans les territoires palestiniens.

www.bladi.net
Recherche personnalisée

Message le plus consulté