Voyage à Alger de Abdelkrim Bahloul


Réalisé par : Abdelkrim Bahloul
Avec : Samia Meziane, Samy Ahedda, Sami Ahedda
Durée : 1h 33 min
Pays de production : Algérie France
Année de production : 2009

« Lettre à Obama » 1er prix du film documentaire


« Lettre à Obama» est le titre du film du réalisateur Mohamed Mohammedi (Tindouf), une magnifique oeuvre avec laquelle il a décroché le 1er prix du film documentaire en court métrage, pour les journées nationales du documentaire. Une édition consacrée à la promotion de la production cinématographique documentaire amateur qui s’est clôturée, ce jeudi, au niveau de Maison de la culture d’Adrar dans une ambiance bon enfant lors de la cérémonie de remise de récompenses. « Lettre à Obama » est un superbe documentaire de 13 minutes qui traite d’un jeune homme Sahraoui et de sa famille vivant dans les camps de réfugiés de Tindouf et qui interpelle Obama dans le contexte de l’indépendance de la RASD. Le 2ème prix a été attribué au réalisateur Kedideh Idriss (Sétif) pour son film intitulé « Hassan Belkired sanaa jil el moustakbal » (Hassan Belkired fondateur des générations futures) et enfin le 3ème prix est revenu au film « Wakaâ Halim » (réalité d’un rêveur) de Begloul Mohamed Amine. Pour ce qui est de l’appréciation du jury, le 1er prix d’encouragement du jury a été décerné à Toukik Bouras (Ghardaïa) pour son documentaire « M’zab beïn ams oua lyoum » (Le Mzab entre hier et aujourd’hui).

Cette oeuvre qui a attiré l’attention des juges parle de la société mozabite qui malgré l’évolution du temps, la modernisation et les différents changements socio-économiques, a su préserver son mode de vie, sa culture, ses traditions et ses us. Le 2ème encouragement a été octroyé à la jeune Imène Bouhouya (Adrar) pour le film « Nissaa El Loulouye » (les femmes ramasseuses de graviers). Un film qui retrace les peines des femmes de la région du Touat qui, pour gagner leur vie, activent dans le ramassage de graviers. Et pour finir le 3ème prix de cette série est revenu à Méziane Merzouk (Béjaïa) pour le film « Tarikh El Amazigh » (l’histoire des Amazighs).

A. A.
El Watan - Samedi 21 mars 2015

l’Algérie en flammes filmée par René Vautier (1958)


Le cinéma révolutionnaire à l’honneur

Relégué au dernier rang des activités culturelles depuis des années, le septième art est revenu sur la scène à Jijel par le biais d’une exposition sur le thème de « la guerre de libération nationale et la photo cinématographique ». Organisée durant trois jours par la direction de la culture, cette exposition, inaugurée, dimanche, a été consacrée aux films retraçant cette étape de l’histoire de l’Algérie.

Le musée des enfants d'Alger 1979




Recherche personnalisée

Message le plus consulté